L'escalade de la violence
Plusieurs incidents, considérés comme mineurs par la victime, se produisent.  La victime croit que cela est passager et qu’elle pourra contrôler la situation.
L'explosion de la violence
Il y a prise totale de contrôle.  C’est un épisode court (de quelques heures à 24 heures), toujours grave.
La lune de miel
Le conjoint veut se faire pardonner, alors que la
victime garde espoir et veut oublier.  Elle est de
durée variable et peut même être absente chez
certains conjoints.

« Plus le pattern se reproduit, plus les lunes de
miel sont courtes et plus la tension et les crises
sont présentes et violentes »
Le cycle de la violence  
*Conçu par le service correctionnel du Canada dans
  "Briser le cycle de la violence", 1988. Adapté par une source inconnue.